Ces jours qui disparaissent

 

Lubin s’aperçoit qu’il ne vit plus qu’un jour sur deux, car un double schizophrénique coexiste en lui le reste du temps ! Un double de plus en plus présent…  

 

Avec un scénario innovant dont le rythme ne faiblit jamais, T. Le Boucher signe l’une des meilleurs BD de l’année 2017. L’histoire oscillant à la frontière du fantastique, avance inexorablement vers une fin tragique. Le seul petit bémol, un dessin un peu trop classique mais cohérent avec l’histoire. 

Editions Glénat

 

 

 

Please reload

Posts Récents
Please reload