Ces jours qui disparaissent

 

Lubin s’aperçoit qu’il ne vit plus qu’un jour sur deux, car un double schizophrénique coexiste en lui le reste du temps ! Un double de plus en plus présent…  

 

Avec un scénario innovant dont le rythme ne faiblit jamais, T. Le Boucher signe l’une des meilleurs BD de l’année 2017. L’histoire oscillant à la frontière du fantastique, avance inexorablement vers une fin tragique. Le seul petit bémol, un dessin un peu trop classique mais cohérent avec l’histoire. 

Editions Glénat

 

 

 

Please reload

Posts Récents

13/06/2020

Please reload